login = PHOTUS - fils des discussions
Bas de page



> Vu : 1999 fois
le Tue 13 Apr 2010 à 03h 03
Fil initié par "Olivier-P"
Blog-forum le coin du feu
CLASSEMENT Les techniques
Administrateur



Titre : Tests 70-200 f2.8 IS II, sur boitier EOS 7D
Bonjour Ă  tous,

Voici les tests Studio du 70-200 f2.8 IS II, avec le boîtier EOS 7D.
www.photus.eu/img/zoom70200F28isII-7D-stud-.zip

Le boîtier a été reculé, pour avoir le même champs, les effets arrière sont légèrement différents, mais moindres.


Objectif seul :

Stud-7D-70200-V2-f28.jpg
Stud-7D-70200-V2-f4.jpg
Stud-7D-70200-V2-f56.jpg
Stud-7D-70200-V2-f8.jpg
Stud-7D-70200-V2-f11.jpg

Les résultats sont sommes toutes, assez égales aux performances avec le boîtier 5D², à part de la qualité intrinsèque de l'image des deux protagonistes, le boîtier Apsc parait aussi piqué, mais a une tenue dans les HL qui me semble très légèrement moins propre que celle du boîtier FF, analysé dans le premier test. Les blancs sont un peu moins propres. C'est normal et connu, l'apsc coupe toujours plus vite en HL. Il suffira de le savoir et descendre d'un tiers de diaph.

Analyse qui est vraiment à noter, il a fallu descendre de deux tiers la pose, pour arriver au même résultat que le 5D², c'est à dire que le 100iso du 7D doit être plutôt un 150iso, ou bien le 5D² un 80iso ? ou bien les deux cumulés ? En tous cas le fait est là.

Autre analyse, connue d'avance, le 7D commence à perdre un peu de détails avec le f11 comme vous le verrez en observant à la loupe, mais est vraiment à la peine à f16 et plus ( photos non publiées). Diffraction.

Sinon, répétons le, le piqué est vraiment égal sur les deux boîtiers, cet objectif n'est pas mis à la peine par la définition/surface de ce boîtier exigeant.

C'est une bonne nouvelle en soi. Très bonne dirais je !


Avec Doubleur EF 2X II

Stud-7D-70200-V2-DOUBLf56.jpg
Stud-7D-70200-V2-DOUBLf8.jpg
Stud-7D-70200-V2-DOUBLf11.jpg

Même remarque que précédente, le piqué reste aussi fort que sur le 5D², le 7D accompagné du doubleur, tient aussi bien le choc ! Etonnant. Cet objectif est vraiment au dessus des définitions demandées, quand on sait que les convertisseurs font toujours perdre de la résolution.

Sincèrement je n'aurais pas cru ces résultats aussi bons, possibles.
De très bonne, la nouvelle passe à excellente !

Remarque toujours, encore cette tenue des blancs, très légèrement inférieur au ff, alors nous avons eu la curiosité de mettre le boîtier 7D avec la fonction de rattrapage HL (hautes lumières), nommée priorité hautes lumières ou PRHL pour faire un acronyme plus court.

Alors ?

Avec Doubleur EF 2X II + PRHL

Stud-7D-PRHL200iso-70200-V2-DOUBLf56.jpg
Stud-7D-PRHL200iso-70200-V2-DOUBLf8.jpg
Stud-7D-PRHL200iso-70200-V2-DOUBLf11.jpg

Le boîtier est alors passé en 200iso, ce que nécessite cette fonction de rattrapage hautes lumières, le fait étant qu'une sous expo et diverses manipulations dans le Raw sont effectuées par l'engin. Le 100iso est alors impossible. A noter que Canon fait ces manip dans un Raw à part, et non pas en exploitation ultérieure comme chez les Nikons. Il faut activer cette fonction, et le Raw est différent nativement.

La première remarque est visible à l’œil nu, à l'observation des photos, c'est indéniable, le résultat est meilleur !


NB : Attention à la MAP, certains détails sont à qq millimètres proches, pas identiques avec ou sans PRHL, de ces mm photos, le PRHL est un poil plus en avant, ne comparez donc pas directement les zones. C'est la tenue du blanc qu'il faut seulement comparer. les pdc sont tellement courtes que cela se joue à rien.

Les blancs sont alors détaillés, subtils, sans jamais friser avec de la surexposition et pour cause ( sous ex travaillée ), et incroyablement le résultat est supérieur au 100iso, au moins pour ces lumières très hautes. Utile à savoir, quite à remettre en cause des conseils vus souvent, d'exposer à la limite des surexpositions. Il y aurait à débattre longtemps de ce genre de constatations, mais c'est une autre histoire.

On pourrait extrapoler cette observation, avec des tests faits en légère sous exposition en 100iso, ce que nous n'avons jamais faits avec les autres tests, car ce n'est qu'en développant les photos que je me suis aperçu de cela. A savoir aussi qu'un spot tout contre une partie blanche, crée une surexposition ponctuelle, ce qui arrivera peu ou jamais dans la réalité sur le terrain ? Mais enfin ... oui et non, un fort soleil sur les rémiges blanches d'un oiseau, et voilà des détails partis pour toujours. C'est pourquoi quand je travaille en jpg lors de mes affûts, pour bénéficier des 100 photos et plus faites à la suite ( ce que le raw interdit ), je n'hésite pas à activer la fonction PRHL, ou bien toujours sous exposer un peu. Du bénéfice des 14bits, d'alors rester en poids de bit forts, dans le milieu du spectre, et bibi d'être un défenseur de ces boîtiers à forte quantification. Ceci est aussi un autre débat.


Conclusions :

C'est étonnant mais c'est ainsi, ce nouvel objectif tient parfaitement le boîtier Apsc de 18mp, et plus fort encore, le tient aussi avec un doubleur. C'est une excellent nouvelle pour les sportifs, les naturalistes, etc ...

Avec les allonges possibles en Apsc, on voit bien que cet objectif s'offre une nouvelle jeunesse, que nombre de cailloux de 400mm f5.6 natifs pourront souffrir de la comparaison, et que les acheteurs en auront pour leur argent.

Car bien entendu ce sont des résultats exceptionnels, mais le prix l'est aussi, le caillou plus le doubleur fait un ensemble à env 3000e. Ce n'est pas un obj à acheter à la légère, mais le jeu en vaut la chandelle. Attention peut être à une chose, que des tests in vivo ainsi faits ne montreront pas dans un premier temps, le doubleur donnera des AC en plus, c'est indéniable c'était déjà le cas avec mes gros blancs. Néanmoins DPP le corrige aussi fort bien.

A vos photos Mesdames et Messieurs !



NB

Toujours Ă  savoir :

Comme pour le 5D², le boîtier a été calé en jpg natif avec une accentuation faible ( moins deux par rapport au centre, -2 vis à vis du "milieu" conseillé par le constructeur ).

Il en reste sous la pédale, à la fois en jpg, ou en raw, pour ceux qui le voudront. Ces tests avec accentuations raisonnables sont pour analyser, sans tromper le spectateur avec des détails trop relevés.


ps : les raw sont sur demande privée.



Amitiés Olivier
Administrateur
Fri 16 Apr 2010
06h 44

RE : Tests 70-200 f2.8 IS II, sur boitier EOS 7D
TESTS en extérieurs
Par Olivier-P
Et aussi quelques bonus en comparaison directe avec le 5D² et 7D avec doubleur 2X II.



TESTS 70200f2.8 IS II avec le boitier 7D, en extérieurs.


www.photus.eu/img/zoom70200F28isII-7D-ext--.zip


MĂŞme conditions qu'avec le 5D2.

nb : L'af du 7D, décalé parfois, était alors bloqué en LV, puis reprise du mode normal, avec bouton Af bloquant les map. Ainsi toutes les photos ont été prises dans les mm conditions normales que le 5D ( je vérifiais aussi au LV ), et miroir "claquant" comme dans l'utilisation de tous les jours.



70200 seul

On voit ici que le piqué est satisfaisant, le 7D paraissant presque plus mordant que le 5D, mais naturellement, il est rapproché par la distance différente. J'ai voulu conserver l'approche naturelle du changement de focale induite. D'autres tests, en fin et en bonus, pourront faire une simulation plus exacte.

Extpoteau7D-70200-V2-f28.jpg
Extpoteau7D-70200-V2-f4.jpg
Extpoteau7D-70200-V2-f56.jpg
Extpoteau7D-70200-V2-f11.jpg


Sur la pelouse, pour avoir une idée de la profondeur, et aussi du bord à bord, on reste toujours satisfait de l'optique, tout comme avec le 5D, décidement ce 7D ne met pas du tout à mal ce caillou. Et toujours une bonne def dès la PO.

ExtpelProche7D-70200-V2-f28.jpg
ExtpelProche7D-70200-V2-f4.jpg
ExtpelProche7D-70200-V2-f56.jpg



Avec le doubleur.

Entreprise difficile ? surtout avec un Apsc ? jugez vous même, j'avoue que j'ai été autant surpris qu'en studio. La définition est toujours impeccable.

Extpoteau7D-70200-V2-400mmf56.jpg
Extpoteau7D-70200-V2-400mmf8.jpg
Extpoteau7D-70200-V2-400mmf11.jpg

Extpelouse7D-70200-V2-400mmf56.jpg
Extpelouse7D-70200-V2-400mmf8.jpg

Extmotte7D-70200-V2-400mmf56.jpg
Extmotte7D-70200-V2-400mmf8.jpg




Un bonus, sur la cible identique et en même temps, le doubleur sur le 7D et le 5D², et un test de pdc

www.photus.eu/img/Doubleur_5d7d_pdc.zip

Légère imprécision de cadrage, difficile sur le terrain, pardonnez moi; tests fait en dernière minute.
On voit que les deux engins s'accomodent bien du doubleur. Et ceci dès ... la pleine ouverture !

Doubleur70200II_5D_f56.JPG
Doubleur70200II_5D_f8.JPG
Doubleur70200II_7D_f56.JPG
Doubleur70200II_7D_f8.JPG

Amusement utile, voir la pdc d'un objet pris en mm cadrage, et de devoir s'approcher avec le 5D², ou s'éloigner avec le 7D si vous voulez on aperçoit bien les pdc plus courtes avec le ff.

nb : map pas égale, pour la petite histoire le 7D est décalé parfois, je dois faire des batteries de micro ajust, mais je trouvais l'enseignement parlant. Un ff a bien une pdc plus courte, et des différence de 1.6x se voient fort bien !

Fichiers partiels, ce sont des coupures Ă  100%, sans retouches, toujours le jpg boitier.

200mm_po_PDC_5D2.jpg
200mm_po_PDC_7D.jpg





Conclusions :

Toujours la même, on ne va pas se répéter infiniment, le 7D passe très bien ce nouveau 70200f2.8 IS II, et surprise qui continue de nous ébahir, le doubleur passe bien aussi. Tout va bien pour cette optique. A attendre maintenant mes tests avec son confrère, le nouveau Nikon, que je fais prochainement. Bonnes photos à tous.



Amitiés Olivier


Inscrivez-vous pour répondre
Valider
Annuler

Titre

Réponse


Lien

Photo
     

Légende de la photo