login = PHOTUS - fils des discussions
Bas de page



> Vu : 1299 fois
le Sun 22 Feb 2009 à 17h 07
Fil initié par "Olivier-P"
Blog-forum le coin du feu
CLASSEMENT Les techniques
Administrateur



Titre : Evolution de dynamique "avec ou par" les 14bits ?
Octobre 2008

Voici un exemple avec deux RAW, et 6 tirages JPG.

Cet exemple va fournir une base d'étude intéressante, pour comparer deux machines, de tailles de pixels presque identiques ( le DS3 un peu plus petits mais rattrapés par une gestion des lentilles ), pour illustrer notre comparaison. En théorie pure, le nouvel appareil de pixels plus serré, ne peut que faire jeu égal, au mieux.

Le 1DS2 est en 12bits , le 1DS3 est en 14bits.

VOIR fichier en lien Ă  la fin.

On verra qu'il y a une certaine évolution, non négligeable.

Deux sujets sensibles de ces apn sont réunis dans ce test, à la fois la dynamique, et le bruit. Car c'est lié. Ce test est à 1600iso, ce qui semble "peu" maintenant, mais reste la limite raisonnable qualitative des boîtiers de haut de gamme, avec bcp de pixels. On peut penser aussi que Canon préfère des fichiers les plus authentiques possibles, dans son haut de gamme, et lisse moins que certains boîtiers.

1600 est encore excellent donc, et croustillant de détails.

L’évolution entre les deux est donc posée ? Quid du gain de performance ?

Canon revendique les DSP ( DIGIC III ) et les 14bits, les lentilles, la surface de réception ( moins de place pour les cables ), etc. pour arriver à ces résultats.


Une NOTE explicative des conditions de prises de vue est contenue dans le Zip présent. On peut y voir que les photos sont prises à la mm seconde, par les deux opérateurs, pour ne souffrir aucun conteste. On verra que le 1DS3 est légèrement défavorisé en théorie par une vitesse plus rapide. Mais il n'en est rien aux résultats, donc cela m'a semblé insignifiant.

J'indique dans la note, que les traitements numériques étaient supérieurs, pour donner ce bon résultat. Les 14bits sont intéressants, et permettent sans doute de travailler plus finement en DSP. Néanmoins il faut d'abord améliorer l'image, avant de la mieux traiter ... en quantification. L'ordre me parait logique, les 14bits aident, mais le travail est effectué par un d'abord meilleur résultat à la base, les grandes quantifications ne sont pas un traitement.

C'est une cause seconde, donc, en toute logique.

On n'exclura pas un bon travail analogique sur les micros lentilles. Sauf qu'ici cela ne ferait qu'égaler l'ancien 1DS à pixels plus grands. Egalité au mieux de ce point de vue. On n'exlura pas non plus les progrès en routine de nettoyage analogique ( puce d'exclusion des bruits Cmos ) ou logicielle. Les causes sont sans doute cumulées.

Mais les 14b finaux sont necessaires, sinon d'amoindrir les bons résultats engendrés en amont.

Les 1DS3 bénéficient d'évolution de dynamique. Mais ...

A vrai dire j'avais constaté une plus grande dynamique encore sur le Canon 10mp, le Eos 1Dmk3, et le Nikon 12mp D3. On peut être penser aussi que les très grands capteurs (petits pixels) ne bénéficient pas à fond des traitements 14b. Le 1DS récent est moins dynamique que les engins cités. Sony par exemple revendique de ne pas avoir besoin des 14b avec son capteur géant à petit pixel (A900). Il y a peut être une logique, à moins qu'elle ne soit qu'un manque de maîtrise dans ce domaine précis de la dynamique, voire de coût ? Difficile de trancher comme dit le journal CI.

Cela semble néanmoins bien efficace dans les cocktails de Nikon et Canon. Les internautes seront sans égards pour Sony, à ce sujet ( car sinon belle machine ! ) s'il présente un apn avec une dynamique moindre et un signal un peu bruité, et … ayant crié à l'inutile à ses camarades de jeu ... hum ... A voir. Les fichiers parlent toujours.

Nb janvier 2009 : effectivement les A900 ont une dynamique inférieure à celles des 1Ds3, plus de bruit, pour notre analyse des raw traités. Canon est le maitre des HL sans cassures. Et le nouveau Nikon D3x avec le même capteur ne paraît pas non plus modifier les performances sur le point des HL, bien qu'il lisse mieux les bruits que le Sony d'origine, un 14b serait évoqué par Nikon mais en travail de surquanfication ( les 12b resteraient natif ? ).

On peut voir aussi que, Nikon proposant « en option » le 12b à ses engins 14b comme le D300 par exemple, pour alléger les CF des photographes, fait perdre un peu de finesse, et dans les photos très contrastées. Le 14b est donc utile pour les capteurs dynamiques.

Les 14b sont une (bonne) conséquence des necessités, pas une cause.

Comme vous le verrez dans les photos, belles avancées néanmoins.

Même si ... depuis des années on reste sur sa faim, on attend toujours le capteur dynamique qui produira une réelle révolution. Ceux de Fuji en double capteur sont délicats à manier et hélas de résolution très inférieure, le mini capteur intercalé dans l’autre a des photosites de taille ridicule, et comme on est déjà en taille très serrée dans les autres marques … difficile de faire un 14mp double capteur. C’est facile à comprendre les photosites couvrant les HL, de taille moindre seraient minuscules et avec un rendement médiocre en bruit. C’est déjà le cas avec les S3/S5 de 6mp, où la couche HL est facilement bruitée.

Les mono capteurs paraissent alors les seuls techniques possibles et réalistes à l’heure actuelle. Et les gains de se faire dans les ombres, puis de quantifier énormément pour en extraire la nouvelle quintescence.

C’est peu, on aimerait des 14IL de dynamique ( l’homme en perçoit presque 16 sans sourciller, et parfois jusqu’à 20IL si on cumule la faculté d’adaptation rétinienne ) , en place des difficiles 8/9IL des apn actuels, mais c’est ainsi, la photographie électronique n’évolue que lentement sur ce point.


Amitiés Olivier


Inscrivez-vous pour répondre
Valider
Annuler

Titre

Réponse


Lien

Photo
     

Légende de la photo